Catégories
entreprise

Le télétravail n’est pas la visioconférence !

Pourquoi reproduire le rythme stressant de la vie quotidienne des collaborateurs alors qu’ils travaillent à distance ?

On constate depuis quelques temps sur les réseaux sociaux le déploiement d’une bataille de la visioconférence.

Comme si pour travailler à distance il fallait avant tout reproduire le catastrophique mythe de la réunion à outrance dans laquelle on a besoin d’être pour montrer que l’on est actif ?

Le tout en détruisant la productivité de l’entreprise et en consommant le temps de dizaines de collaborateurs qui l’utiliseraient certainement bien mieux à réaliser les tâches pour lesquelles ils ont été recrutés et formés.

L’opportunité qui nous est donnée par la situation actuelle de transformer la vie de nos collaborateurs doit-elle être si dramatiquement gâchée ?

Je ne le crois pas. Je crois même qu’il faut profiter de cette occasion pour donner encore plus de liberté et d’autonomie, à tous, qui auront sans aucun doute tiré collectivement des enseignements significatifs de la difficile crise que nous traversons.

C’est pourquoi il est tout à fait nécessaire de réduire le nombre et la durée de ces « réunions conférences » pas toujours utiles ni productives et de doter nos collaborateurs d’outils adaptés à la nouvelle donne qui se présente à nous.

Ces outils doivent en particulier leur permettre une continuité d’action, qu’ils soient dans leur bureau, dans leur salon ou bien encore en déplacement au bout du Monde.

Quel est donc le véritable besoin ?

Répondre à un appel téléphonique : Oui ! Les appels téléphoniques adressés à leur téléphone de bureau sur leur ligne professionnelle ne doivent pas rester sans réponse, comme une lettre morte que vous adresserait désespérément votre client ou votre partenaire.

Communiquer aisément avec leurs collègues : Au bureau vous passez la tête par la porte de votre collègue ou vous le sollicitez discrètement au sein de l’open-space. Et vous avez l’information cruciale dont vous avez besoin. Mais à distance, chacun chez soi, comment faire sans un bon outil de messagerie instantanée ou un coup de fil direct ?

Partager des documents : Fini, le « je te l’envoie par mail » alors qu’il est si facile de poster un document dans une communication ! Et surtout si facile de l’y retrouver dans les jours qui suivent tandis que les mails se sont empilés par centaines, rendant introuvable ledit document. « Tu peux me renvoyer le mail STP ? » ; « Oui, bien sûr, lequel ? ».

Se voir de temps en temps : Oui, le bon moment à la cafétéria, l’échange rapide entre deux portes… ont disparu avec la distance, ne serait-elle que de quelques décamètres. Une courte conversation vidéo, sans avoir à mettre en œuvre une visioconférence lourde et fastidieuse, contribue à conserver les liens et à préserver l’humanité nécessaire à contrebalancer la distance.

Travailler en groupe : Bien sûr ! Les collaborateurs ne sont plus des machines de production. L’équipe est le nerf de la réussite. L’outil doit ainsi permettre de créer des groupes flexibles qui s’étendent et se détendent au fur et à mesure des besoins de l’équipe et du projet. Des groupes qui permettront à leurs membres d’échanger ensemble en vidéo, au téléphone, en messagerie instantanée, de partager et aussi de retrouver les documents de travail. 

Equipées de cette manière, les entreprises 4.0 réussiront à surmonter les crises en assurant un fonctionnement optimal, dans leurs locaux et ailleurs, en réduisant leurs coûts de communication, en économisant le temps de leurs collaborateurs, en les rendant plus libres, en les responsabilisant sans les infantiliser par des réunions aussi improductives que massives qui brideront leur autonomie.

Elles deviendront écoresponsables en libérant les énergies créatives de leurs collaborateurs, en leur donnant plus d’autonomie au quotidien, en réduisant le stress lié aux contraintes inhérentes aux tensions entre leurs vies professionnelles et personnelles, en s’affranchissant de la force de la localisation et en diminuant drastiquement la quantité des déplacements quotidiens « maison-bureau » de leurs collaborateurs et de leurs dirigeants : pour le plus grand bien de la planète et de la collectivité.

Cerise sur le gâteau, et non des moindres !

Nous l’avons fait et nous continuons aujourd’hui à fonctionner à 100% de productivité malgré la crise du Covid19.

PATRICK BERGOUGNOU